Face-à-face Moïse - Félix aux USA : "Il n'est plus question d'aller à un quelconque dialogue"  

En tournée euro-américaine, le président du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, a rencontré, aux États-Unis, l'autorité morale du G7 et de l'AR, Moïse Katumbi Chapwe.
Dans une interview accordée sur place à la presse, lundi 21 août, ils ont éclairé la lanterne de l'opinion au regard des rumeurs qui circulent à Kinshasa, faisant état de la nomination, au mois de septembre prochain, de Félix Tshisekedi à la Primature, pour remplacer Bruno Tshibala.
"Nous sommes ensemble et nous sommes avec le peuple", rassurent-ils. "Aujourd’hui, comprenez-nous bien. Que tout le monde nous entende clairement. Il n’est plus question d’aller à un quelconque dialogue. L’accord de la Saint-Sylvestre, obtenu grâce au travail des évêques de la Cenco, est la seule voie à suivre. Si Kabila n’applique pas cet accord, il y aura une transition et elle se fera sans lui", renchérit Katumbi Chapwe.
D'un ton rassurant, les deux hautes personnalités de l'Opposition demandent au peuple congolais de "ne pas se fier à ce que font dire les gens de la Majorité. Ils sont aux abois, ils sentent que la pression monte chaque jour un peu plus. Plus personne ne veut de ce pouvoir illégal et illégitime. Nous savons que le peuple congolais ne veut plus de Kabila, il doit rester vigilant et ne pas se laisser duper par les mensonges de la Majorité présidentielle », martèle Félix Tshisekedi.
« Même si Kabila n’organise pas les élections, il part. Il ne peut plus espérer rester un jour de plus », ont-ils conclu.


(  MCN , via www.congosynthese.com)


AUTRES TITRES